Crédit photo: Maude Chauvin

English version soon available, thank you.
Arriola démontre qu’il n’a pas fini de charmer et de déstabiliser grâce à sa profonde recherche esthétique, à l’intelligence de son propos et à son approche musicale que l’on pourrait qualifier d’électro-pop philosophique. L’auteur-compositeur-interprète entrelace les atmosphères pour créer un ensemble sonore audacieux et plein de subtilités. Après avoir fait paraître En haut (2015), il est de retour avec Ma nouvelle théorie (2018), un mini-album de cinq chansons encensé par la critique: «puisque le Québec a un besoin criant de paroliers de haute volée, on n’attendra pas la sortie d’un album complet d’Arriola pour souligner la qualité de sa plume, ses vertus phonétiques, son potentiel stylistique. Qui plus est, cet auteur sait explorer simultanément les profondeurs du réel et de l’inconscient à travers des tableaux poétiquement incarnés, qui respectent néanmoins les règles de la versification chansonnière» (Alain Brunet, La Presse).

» Read More

Soutenu par une instrumentation à la fois pesante et planante, c’est à une théorie de l’illusion que l’artiste nous convie. L’illusion du temps, qui n’existe pas, et de la brièveté de la vie que nous imaginons. L’illusion de la souffrance d’ici et là-bas. L’illusion de soi dans la folie, la peur des rêves éveillés sans rêveur. Ou est-ce dans le sommeil qu’on se retrouve soi-même? L’illusion de la conscience qui masque notre essence inconsciente. À travers toutes ces réflexions, la nouvelle théorie d’Arriola est à la fois remède et maladie. Une fois que tout est disparu, une sorte de paix s’installe.

» Close



VIDEOS

Arriola – Sans moi

Videoclip “Il était une fois (live)” to Martin Arriola :

Videoclip “Tout est à sa place” to Martin Arriola :

Videoclip “Le virage” to Martin Arriola :

Videoclip “En haut” to Martin Arriola :